Coriolis : le portail des données d'observations in-situ de l'océan

Publié le 23 mai 2019 — Modifié le 5 juillet 2019

Le portail Coriolis, opéré par l’Ifremer, propose un point d’accès unique aux données et produits d’observations in-situ de l’océan. Plusieurs moyens de téléchargement des données sont proposés : outils de sélection des données, partage de fichiers en ftp, accès aux données ARGO grâce à des web-services.

Coriolis a été créé en 2001 par sept instituts (CNES, CNRS, Ifremer, IPEV, IRD, Météo-France, Shom) pour mettre en place le volet in-situ de l’océanographie opérationnelle française. Coriolis sert à la fois les besoins de l’océanographie opérationnelle et de la recherche. Il inclut les réseaux haute fréquence côtiers et les réseaux hauturiers. Il coordonne les activités de l'ERIC Euro-Argo, du SOERE CTDO2 et de l’ensemble des Services d’Observation (SOs) associés. Il organise également la participation française aux réseaux gliders, bouées dérivantes et bouées ancrées, ainsi que l’acquisition et le traitement en temps réel de données des navires de la flotte océanographique française.

Ses principaux objectifs sont:

  • de consolider et opérer au sein de la collaboration les moyens d'acquisition, de collecte, de validation et de distribution en temps réel et différé de données issues de mesures in situ faites dans l'océan mondial et les mers régionales européennes et adaptées aux besoins des systèmes d'analyse et de prévision de l'océan du large à la côte,
  • de favoriser et développer notamment la mise à disposition en temps réel des données in-situ nécessaires aux systèmes d’analyse et de prévision océanique,
  • de fournir ainsi un service à la communauté scientifique et opérationnelle française, européenne et internationale,
  • d'offrir un service en données in-situ pour le programme européen Copernicus, 
  • de répondre aux engagements de la France pour le programme international GOOS.

Capture d'écran du portail de Coriolis