Atlas Polmar Réunion - Sensibilité du littoral aux pollutions marines

Publié le 23 mai 2019 — Modifié le 2 octobre 2019

L’Atlas Polmar Réunion constitue l’atlas de sensibilité du littoral aux pollutions marines sur le territoire de La Réunion, annexe technique du volet POLMAR/Terre du plan ORSEC piloté par la Préfecture de La Réunion. 

Les dispositifs spécifiques POLMAR définissent l'organisation française de lutte contre les pollutions accidentelles marines (par hydrocarbures ou autres produits chimiques). Ils s'appuient sur un ensemble de textes officiels et constituent depuis 2005 un volet spécifique des dispositifs opérationnels ORSEC départementaux. Ces dispositifs départementaux s'adressent aux organismes en charge de la lutte antipollution et doivent être révisés tous les cinq ans conformément aux recommandations du Guide de révision des Plans POLMAR/Terre. Dans ce contexte, l'atlas de sensibilité du littoral aux pollutions marines est un document opérationnel ayant pour objectif de fournir "l'inventaire précis et hiérarchisé des zones à protéger en priorité" conformément au 4.1 de l'instruction du 4 avril 2002.

L'atlas de sensibilité des littoraux correspond à une obligation du Plan POLMAR définie dans l'instruction du 4 mars 2002 et son article 4.1.1. Cette "annexe technique" du plan est un document d'aide à la décision dans le contexte préparatoire et opérationnel de la lutte anti-pollution.

Les données acquises dans le cadre de la rédaction de l'atlas de sensibilité du littoral aux pollutions marines sont nombreuses et diversifiées puisqu'elles rassemblent des données sur les caractéristiques des milieux marins et terrestres, sur l'environnement naturel, physique et socio-économique.

L'atlas présente les caractéristiques géomorphologiques, écologiques et socio-économiques du littoral de l'île de La Réunion et sa sensibilité aux pollutions maritimes accidentelles. Il constitue un document à vocation opérationnelle destiné aux responsables de la lutte contre les pollutions. Il fournit des éléments de connaissance pour :

  • évaluer rapidement les risques à l'échelle de l'île,
  • définir les priorités d'intervention,
  • orienter les choix quant aux techniques et aux moyens d'intervention à mettre en œuvre.

Capture d'écran du portail Polmar Réunion